Tous les critères pour ne pas se tromper de téléassistance ?

Les dispositifs de téléassistance peuvent être d’une grande utilité pour maintenir une personne âgée à domicile tout en assurant sa sécurité. Cependant, face à la diversité des offres, il est préférable de choisir sa téléassistance avec précaution.

Quels dispositifs de téléassistance choisir ?

Toutes les personnes âgées n’ont pas besoin des mêmes dispositifs de sécurité. Certaines ne nécessitent qu’une aide réduite, tandis que d’autres n’ont pas la même autonomie et préfèreront une téléassistance renforcée. Ainsi, au moment de choisir une offre, il faut savoir si l’on souhaite se procurer un bracelet anti-chute seulement, ou bien l’accompagner d’un détecteur de fumée, de mouvement, ou d’alarmes anti-intrusion, des suppléments garantissant toujours plus de sécurité, mais dont l’utilité n’est pas systématique. Il faut aussi savoir si la personne âgée concernée aura tendance à beaucoup solliciter son opérateur ou non, afin d’adapter votre choix de contrat à ses besoins. En effet, les appels et les interventions peuvent faire l’objet de facturations importantes et il convient d’en connaître les tarifs.

Choisir le bon bracelet anti-chute

Qu’il soit sous forme de bracelet ou de pendentif, le détecteur de chute doit être ergonomique. Il doit évidemment se déclencher en cas de chute, mais il faut s’assurer qu’il distingue bien les chutes de mouvements brusques mais anodins, sous peine de s’actionner sans cesse et sans raison. De la même manière, il faut que la personne âgée puisse le déclencher d’elle-même sans difficulté, mais pas accidentellement, à l’occasion d’un mouvement involontaire. En somme, le déclenchement de l’appareil doit être suffisamment bien calibré pour ne pas être intempestif. En plus de cela, il est primordial qu’un bracelet anti-chute soit porté en permanence. Aussi, il faut être certain qu’il soit agréable à porter, que le bracelet soit confortable et léger. Autrement, la personne âgée risquerait de ne le porter qu’occasionnellement.

Pour les mêmes raisons, le bracelet doit être esthétique, il ne doit pas être gênant de le porter en public. Il doit obligatoirement être étanche, afin de pouvoir être porté sous la douche, où les risques de chute sont les plus importants. Enfin, il est utile de se renseigner sur la portée du bracelet, c’est-à-dire sur la distance maximale à laquelle il peut être éloigné du boîtier central de téléassistance. La portée est généralement suffisante pour une habitation de taille normale, mais pour une grande maison, ou bien si l’on dispose d’un jardin, il est préférable de s’assurer que le bracelet y fonctionnera où que l’on se trouve.

Choisir le bon contrat de téléassistance

La téléassistance fonctionne par abonnement. On choisira naturellement un tarif mensuel raisonnable en étudiant les différentes offres. Il faudra ensuite savoir si l’installation des différents dispositifs de téléassistance font l’objet d’une sur-facturation ou de frais de dossier, car ce n’est pas toujours le cas. Il est également souhaitable de savoir si votre contrat comprend une révision ou un entretien régulier de ces dispositifs ou s’ils sont remplacés en cas de panne. Veillez à choisir un abonnement facile à résilier, si possible sans frais additionnels.

En cas de placement en maison de retraite, de déménagement ou de décès de la personne âgée, vous devez vous assurer de ne pas avoir à payer des mois d’abonnement inutilement. Enfin, renseignez-vous sur la facturation des interventions. Il faut être certain que des alertes répétées ou des prises de contact avec les opérateurs, justifiées ou non, ne soient pas exagérément facturées. L’addition annuelle pourrait être lourde et il ne faut pas non plus que la personne âgée ait des réticences à signaler un problème.

De nombreuses offres de téléassistance sont adaptées aux différents profils de personnes âgées et à leurs besoins, pour des tarifs honnêtes. Il est cependant indispensable de savoir à quoi votre contrat d’abonnement vous engage pour éviter les mauvaises surprises.