Les cures thermales pour soigner les affections psychosomatiques

Un médecin peut prescrire une cure thermale aux patients anxieux afin de diminuer leur stress et leur traitement médicamenteux.

Le bienfait des eaux thermales !

La majorité des eaux thermales contiennent du magnésium nécessaire à l’équilibre nerveux. Souvent, les personnes atteintes de spasmophilie présentent un déficit en magnésium. Il en résulte des dystonies digestives et des colopathies fonctionnelles, des maladies chroniques. L’anxiété, la fatigue, l’asthénie et un malaise vagal sont autant de symptômes qui doivent vous alerter. Il existe une bonne dizaine d’établissements thermaux, répartis sur toute la France et notamment, dans la région de l’Auvergne.

Certains sont renommés pour les soins apportés aux curistes. Vous trouverez les thermes de Néris-les-Bains (www.thermes-neris.com), dont les eaux thermales sont riches en lithium. Les oligo-éléments sont bénéfiques dans le traitement des affections psychosomatiques. Les cures thermales sont naturelles et ont l’avantage de ne présenter, aucun effet secondaire ou indésirable.

Un programme à suivre pour votre bien-être !

Dès le départ, un médecin fait le point, avant de démarrer la cure thermale. D’une manière générale, il faut une cure d’une période de trois semaines avec 21 bains consécutifs. C’est le minimum, pour bénéficier des effets des oligo-éléments qui pénètrent par les pores de la peau. La durée des bains est minutée et progressive. Il est possible de cumuler plusieurs soins selon une ou deux pathologies. Souvent, des massages sous des rampes d’eau sont prodigués pour un soulagement durable. Vous pouvez cumuler plusieurs activités et soins en piscine. Un médecin discutera avec un curiste au bout d’une dizaine de jours, pour constater les progrès et la diminution, de la posologie des médicaments. Dans les alentours, se trouvent parfois un SPA ou un autre lieu de distraction pour une détente optimale. L’alimentation joue aussi un rôle important et le repos est recommandé, après chaque bain.

Enfin, pour éviter toutes mauvaises surprises, il faut chiffrer les coûts de la cure restant à votre charge et de l’hébergement sur place. Prévoyez également, le montant concernant la restauration ainsi que les frais inhérents aux déplacements aux alentours.