Quel matériel faut-il pour jouer au squash ?

Quand on parle de squash, on pense souvent à un sport extrême, parfois dangereux, qui n’est accessible qu’aux plus audacieux d’entre nous. Certes, s’il est bien plus intense que le tennis, le squash convient tout à fait à tout le monde, à condition de prendre quelques précautions. Parmi ces dernières, prenez le temps de vous équiper suffisamment pour éviter toute blessure et augmenter votre liberté de mouvements.

La bonne nouvelle est que le squash nécessite peu de matériel pour jouer : en plus de l’incontournable raquette, il vous faudra une bonne paire de chaussures, une balle et une paire de lunettes pour vous adonner à votre passion. De plus, si vous adhérez à un club, votre coach pourra vous conseiller sur les marques les plus réputées dans ce domaine, et vous aurez la possibilité d’essayer et d’être conseillé par un joueur qualifié. Un professionnel de squash pourra aussi vous aiguiller sur votre pratique en fonction de votre objectif, selon que vous vouliez brûler des calories, améliorer votre système cardiovasculaire ou tout simplement travailler votre souplesse.

La raquette de squash

Bien évidemment, la raquette est indispensable pour tout joueur qui débute au squash, pour la simple raison que ce sera le prolongement de votre bras. Ici, il y a quelques règles à observer : les raquettes en graphite ou en composite sont les moins chères et donc les plus fragiles, tandis que les modèles en aluminium sont les plus solides. D’ailleurs, une raquette légère sera plus facile à contrôler, mais elle sera moins résistante. Aussi, un poids réparti en tête donnera plus de puissance mais n’offrira pas assez de touché de balle.

Les chaussures

Votre coach de squash vous dira sans doute que ce sport nécessite des chaussures de sport spécifiques, c’est-à-dire équipées de semelles claires. À l’opposé de ces dernières, les semelles foncées sont inadaptées au squash car elles ont tendance à marquer le sol, sachant que ce sport se pratique souvent en intérieur. Ainsi, il est indispensable d’opter pour des chaussures pour sport indoor pour éviter de ramener de la poussière ou de la boue sur la surface de jeu.

Les chaussures à semelles non marquantes (ou non marking) se vendent généralement entre 25 et 150 euros, mais là encore, il faudra opter pour des modèles durables. En effet, le squash est un sport qui implique des mouvements amples et rapides, et choisir des chaussures adaptées est essentiel pour la pratique. D’ailleurs, la pointure est elle aussi, naturellement, un élément très important, tout comme le critère de confort.

Enfin, d’autres critères doivent entrer en considération lors de l’achat de votre paire de chaussures de squash (un guide complet à consulter ici) :

  • L’amorti de la chaussure correspond à la capacité de celle-ci à absorber les chocs, frottements et impacts au sol.
  • Le poids des chaussures : celles-ci doivent être aussi robustes que confortables sans pour autant réduire votre amplitude de mouvement. En tout cas, évitez les chaussures trop légères qui, comme nous l’avons dit plus haut, ne résisteront pas aux exigences de la pratique du squash.
  • L’aération et la ventilation sont indispensables pour favoriser l’évacuation de la transpiration et éviter les sensations d’humidité à l’intérieur de la chaussure.
  • Le maintien du pied : les fabricants de chaussures de squash proposent toute une panoplie de technologies pour assurer un bon maintien de votre pied.
  • Le coût : ce critère dépend bien entendu de la qualité et des technologies de fabrication de la chaussure. Aussi, un débutant au squash se contentera d’une paire de chaussures d’entrée de gamme, tandis qu’un joueur de plus haut niveau n’hésitera pas à passer à des modèles un peu plus haut de gamme.

La balle de squash

Ça y est ! Vous avez acheté votre première raquette et votre paire de chaussures. Mais avant d’enfiler celles-ci, il vous faudra vous procurer une balle de squash, à moins que vous ne soyez plus porté sur les séances de ghosting. Il s’agit ici d’une balle constituée de deux semi-sphères creuses, fabriquées en caoutchouc puis collées ensemble. La plupart des fabricants proposent différentes séries de balles, allant de la plus rapide à la plus lente, avec une capacité de rebond adaptée à chaque niveau de pratique. Ainsi, vous trouverez quatre principaux types de balles sur le marché, que vous distinguerez facilement par leur aspect :

  • les balles pour débutants, conçues en caoutchouc bleu dans un grand volume ;
  • les balles de loisir, en caoutchouc noir et de grande taille ;
  • les balles de compétition, reconnaissables par le point jaune sur leur face ;
  • et les balles professionnelles, avec deux points jaunes.

Le prix de ces balles varie de 3 à 6 euros par pièce, et il est tout à fait possible que vous trouveriez d’autres catégories de balles à un prix supérieur ou inférieur.

Les lunettes de protection

À l’entraînement, les lunettes de protection sont facultatives pour les joueurs majeurs mais deviennent obligatoires pour tous les mineurs. De même, en compétition, elles sont également obligatoires pour les mineurs et toujours facultatives (mais fortement recommandées) pour les joueurs majeurs. En effet, la réglementation de la Fédération française de squash stipule que tous les participants aux compétitions jeunes doivent porter un masque homologué ou des lunettes de protection homologuées sur le court. Ainsi, les lunettes de vue, même solaires, ne sont pas considérées comme des lunettes de protection.

Vendues à un tarif allant de 20 à 60 euros, les lunettes de protection peuvent être de forme classique ou en forme de masque. Lors de l’achat de cet accessoire, prêtez une attention particulière aux dimensions du verre pour que celui-ci empêche l’accumulation de buée au cours du match. Il en va de même pour le cadre des lunettes et le matériau des verres, que vous devrez choisir en fonction du confort recherché et du niveau de pratique. Enfin, en ce qui concerne la couleur des verres, pensez à opter pour des lunettes à verres interchangeables. Ces modèles sont plus polyvalents et vous permettent de vous adapter à l’éclairage et à la luminosité des surfaces de jeu.