Tout ce qu’il faut savoir pour bien équiper sa trousse de secours ?

Que vous soyez en vacances, en voyage, à la maison ou encore au travail, il faut toujours se munir de votre trousse de secours. Cela s’avère toujours utile en cas de petits accidents ou ceux plus sérieux. Mais selon les circonstances ou l’activité, ce qui devrait se trouver dedans pourrait légèrement se différencier d’une manière ou d’une autre. En effet, il y a les produits et matières de base ou obligatoire mais aussi des petits détails à ne pas négliger.

Les bases d’une trousse de secours

Les matériaux de base d’un équipement de survie sont parfois les mêmes pour tout le monde. À  savoir : une couverture de survie, un petit flacon d’alcool antiseptique, des morceaux de sucre, antiseptique de contact(en spray ou en unidose), compresses de gaze stériles, pansements prédécoupés et hémostatiques (en cas de saignement de nez par exemple), sparadrap, bandes extensibles (type Velpeau ou nylex), ciseaux à bouts ronds et pince à échardes et enfin des gants à usage unique. Tous ces matériels réunis, forment ce qu’on appelle trousse de premiers soins. Différentes trousses de secours sont visibles sur https://www.oxwork.com/specialites-vetement-de-travail/tenues-medicales/trousse-secours.html si vous n’en avez pas encore en votre possession.
Elle est très importante dans les cas où il devrait réagir le plus vite possible en attendant les secours. Si toutefois, les blessuresne demandent pas une hospitalisation, vous pourrez vous occuper vous-même du nettoyage et du pansement.

Une trousse pour une circonstance

Dans les autres activités ou dans les autres milieux, comme lorsque vous voyagez ou êtes en vacances,dans votre entreprise, en randonné, dans votre ferme, il y a d’autres médicaments et petits matériels de secours dont vous devez vous munir avec votre équipement. Cela est très indispensable, dépendant de votre activité. Les matières se différencient d’une circonstance à l’autre mais leurs importances et degrés d’utilité restent toujours les mêmes.

Si vous voyagez, vous devez ajouter  de la bande élastique autoadhésive, une attelle pour l’immobilisation d’un membre, un appareil d’aspersion en cas de piqûre ou morsure venimeuses, une pommade ou des comprimés antihistaminiques contre les démangeaisons et les allergies, un anti nauséeux, un collyre antiseptique, une pommade anti contusions et un tube homéopathique.Pour finir, n’oubliez pas d’emmener votre briquet et votre trousse est prête.

En outre, les trousses de secours dans une entreprise se diffèrent selon les risques liées aux activités de celle-ci. À ceux déjà cités pour une trousse de soin de base, vous devriez ajouter un masque de bouche à bouche, un coussin hémostatique pour les hémorragies importantes, une bande élastique autoadhésive pour strapping, des doigtiers de protection, des sacs en plastique, une pommade ou pansements gras pour les brûlures, une solution pour un lavage oculaire ou collyre en uni dose, une pommade contre les contusions, de l’anti-inflammatoire en cas de douleur, un kit « membre sectionné » en cas d’accident nécessitant la section d’un membre comme un doigt ou bien une main.

Ce qu’il faut avoir chez soi

Outre la trousse de secours classique, n’oubliez pas que vous devriez posséder chez vous  une copie de la liste des numéros d’urgence, un manuel de secourisme, un masque de poche, des épingles de sureté et un rouleau autocollant médical. Demandez toujours conseil à votre pharmacien si jamais vous avez des soucis ou si vous avez des doutes.

Pour votre bien-être, ne vous gênez  pas de vous munir d’autres choses que vous pensez vous être utile. Vos efforts ne seront pas vains si vous suivez ces petits conseils. Les premiers soins ont fréquemment sauvé beaucoup de vie. Ils ont aussi aidé des personnes à éviter l’hospitalisation. Votre trousse de secours est votre meilleur atout en cas d’accident domestique.